Meilleures pratiques pour le Stockage EMC Data Domain

KB ID: 1956
Produits: Veeam Backup & Replication
Version: 8.x
Publié:
Dernière modification: 2016-09-12
KB langues: EN

Description

Cet article traite des attentes générales en termes de performances, les meilleures pratiques, et des conseils pour la configuration, quand vous utilisez l’Appliance EMC Data Domain avec la déduplication.

Cause

───────────────────────────
Attentes relatives au performances
───────────────────────────
Due à la façon dont le Data Domain dé-duplique et stocke des blocs, les opérations au niveau de Veeam Backup & Replication peuvent être limitées par les frais administratifs requis par ses opérations. Ceci peut impacter des opérations de stockage de production par leur nature de hautes transactions ou bien requièrent des I/O aléatoires.

Les opérations utilisant Data Domain comme alternative au stockage de production seront limitées par la vitesse à laquelle le Data Domain peut activement dé-dupliquer les blocs entrants.


Si DDBoost n'est pas autorisé et que l'appliance Data Domain doit étre ajouté comme repository avec la méthode conventionnelle, il est conseillé d'utiliser un serveur Linux avec le volume monté en NFS comme serveur de relais pour aider à améliorer les performances. L'utilisation du partage SMB fournira des performances acceptables, mais moindres.

Solution

═══════════════════
Restoration
═══════════════════
Toutes les restaurations s'effectueront aussi rapidement que l'environnement pourra accepter de nouvelles informations, et aussi rapidement que le Data Domain pourra délivrer les données.


Ci-dessous certaines considerations spécifiques :

Instant Recovery

  • Ce type de restauration peut être affecté défavorablement par les limitations mentionnées ci-dessus de l’Appliance Data Domain, et dépend du type de la VM restaurée. Les VMs avec de hautes transactions exigeront plus de IOPS du Data Domain que les autres. Avec ceci en tête vous pouvez attendre, en fonction du mode du Data Domain, d'être seulement capable de lancer de un à quelques sessions Instant Recovery simultanément. Les VM issue de l'Instant Recovery qui sont lancées à partir du fichier de backup stocké sur un Data Domain peuvent réagir ou démarrer lentement, du fait que majorité de leurs operations de lectures seront entravées par la limitation de la performance de la re-deduplicaiton du Data Domain.
  • Pour les utilisateurs de VMware, il est fortement recommandé, durant l'IR que l'utilisateur choisit d'avoir les changements du disque redirigés vers un Datastore avec de hautes performances. Cela permettera d'améliorer quelques performances.
  • Pour les utilisateurs de VMware, il est recommandé, si la VM est destinée a être permanente, que l'étape de la migration commence le plus tôt possible.
  • Le lancement d'un Instant VM Recovery consommera des ressources de système du Data Domain, ce qui peut impacter les performances d'autres opérations (i.e. Ingestion, réplication, nettoyage etc).
​File Level Restores
  • Le Backup Browser peut prendre plus de temps que d'habitude pour s'ouvrir si un incrément est sélectionné ou plus encore si l'incrément est distant du point de restauration full.
  • La navigation entre les dossiers via le backup browser peut prendre un certain temps, du fait que le contenu de chaque dossier doit être récupéré.
═══════════════════
Backup et Backup Copy
═══════════════════
  • Quand vous n'utilisez pas de repository avec le DDBoost activé, les opérations de synthétisation et de transformation peuvent avoir des diminutions de performances due à la limitation des opérations de lectures et d'écritures.
  • Pour plus d'information sur la configuration du Backup job veuillez vous référez à cette kb:  http://www.veeam.com/kb1745
  • Spécifiquement aux jobs de Backup, le Reversed Incremental n'est pas supporté.
  • Spécifiquement aux jobs de Backup, l'utilisation de la méthode Forever Incremental Backup est seulement conseillé lorsque la rétention est moins que 30 points. Si vous voulez avoirs plus que 30 points de restauration, il est conseillé d'activer l’opération de l'Active Full en la configurant de telle façon à créer un nouveau full mensuel. Cela réduira le temps de restauration en segmentant chaque mois à sa propre chaine.   
───────────────────────────
Repository Configuration
───────────────────────────
 
═══════════════════
Avec DDBoost:
═══════════════════
Si votre Data Domain a une licence pour le DDBoost veuillez proceder à sa configuration en suivant les étapes suivantes :

1. Lancer la création d'un nouveau Repository, dans la fenêtre de selection du type, selectionnez Deduplication storage appliance.
http://helpcenter.veeam.com/backup/80/vsphere/repository_launch.html
http://helpcenter.veeam.com/backup/80/vsphere/repository_type.html
2. Selectionnez le deduplication storage comme EMC Data Domain.
3. Sur la fenêtre suivante configurez l'information de la connexion à l'appliance du Data Domain.
Tout en bas de cette page:
http://helpcenter.veeam.com/backup/80/vsphere/repository_server.html 
4. Sur la fenêtre du Repository cliquez sur Browse et selectionnez l'emplacement necessaire de la liste des chemains disponibles.
5. 
La configuration par défaut peut être prise par la dernière étape dans la configuration du repository.
Sauf si votre environnement requière que vous spécifiez un serveur vPower NFS diffèrent.


═══════════════════
Sans DDBoost:
═══════════════════
Si votre Data Domain n’a pas de licence pour DDBoost, vous avez deux options pour la connectivité à l’Appliance.

CIFS
1. Lancez la création du nouveau Repository, sur la fenêtre du Type sélectionnez CIFS
http://helpcenter.veeam.com/backup/80/vsphere/repository_launch.html
http://helpcenter.veeam.com/backup/80/vsphere/repository_type.html
2. 
Sur fenêtre suivante configurez le chemin vers ou le repository va écrire, puis entrez les données d'accès pour accéder au partage.
La section suivante nommé Shared Folder  sur cette page : http://helpcenter.veeam.com/backup/80/vsphere/repository_server.html
3. 
Dans la fenêtre Repository dans la section Advanced, activez “Decompress backup data blocks before storing”.

4. La configuration par défaut peut être prise par la dernière étape dans la configuration du repository.
Sauf si votre environnement requière que vous spécifiiez un serveur vPower NFS diffèrent.


NFS
Vous aurez besoin de configurer l’accès NFS du Data Domain, et configurer le serveur Linux pour monter les volumes du Data Domain via NFS. Veuillez vous référer aux liens suivants pour plus d’informations concernant la connexion du serveur Linux au Data Domain via NFS :
http://forums.veeam.com/veeam-backup-replication-f2/veeam-datadomain-and-linux-nfs-share-t8916.html
http://tsmith.co/2014/veeam-and-datadomain/


1. Lancez la création d'un nouveau Repository, sur la fenêtre du Type sélectionnez Linux.
http://helpcenter.veeam.com/backup/80/vsphere/repository_launch.html
http://helpcenter.veeam.com/backup/80/vsphere/repository_type.html
2. Sur la fenêtre suivante sélectionnez le serveur Linux sur lequel nous allons nous connecter. 
S’il n’est pas présent sur la liste, sélectionnez “Add New…”
3. Sur la fenêtre repository spécifiez le chemin sur le serveur Linux qui mène vers ou vous avez 
monté le Data Domain via NFS.
Sur cette fenêtre, sur la section Advanced activez “Decompress backup data blocks before storing”.
http://helpcenter.veeam.com/backup/80/vsphere/repository_repository.html
4. 
La configuration par défaut peut être prise par la dernière étape dans la configuration du repository.
Sauf si votre environnement requière que vous spécifiez un serveur vPower NFS diffèrent.

4 / 5 (31 votes exprimés)

Pour signaler une erreur sur cette page:

Mettez en relief la faute d'orthographe avec la souris et appuyez Ctrl+Entrée pour nous la signaler.

Orphus system