Assistance téléphonique commerciale: +33 (805) 080 476 | 08:00 - 18:00 CET | ENG, DEU, FRA, RUS
Français

Groupe Veolia

OTV Nord Ouest Océans, groupe Veolia, respecte ses engagements face à ses collaborateurs grâce à Veeam

Company:

OTV Nord Ouest Océans est aujourd’hui une filiale du Groupe Veolia, branche de Veolia Water Technologies. Elle conçoit des stations de traitement des eaux pour des clients municipaux et industriels. Elle compte environ 400 salariés répartis en 14 Business Units (bureaux d’études, ingénieurs, commerciaux...) en France métropolitaine et départements d’outre-mer. La création d’OTV remonte à 1933, sous le nom d’ODA. On lui doit notamment la mise au point du premier Biocarbone et du Biodenit, pour le traitement contre les nitrates pour l’eau potable. OTV est reconnu à l’international comme un acteur majeur du traitement de l’eau.

Challenge:

Restaurer rapidement les données en cas d’incident pour ne pas entraîner de retard dans la conduite des projets.

Results:

  • Il n’y a plus de pénalité de retard à imputer du fait de l’indisponibilité des systèmes d’information pour les collaborateurs.
  • Les sauvegardes peuvent être rapatriées au siège et remises en production sur un autre site sans investissement supplémentaire dans le réseau.
  • L’administration des sauvegardes est passée de plus de deux heures par jour à moins de 15 minutes.

Le Défi Économique

OTV Nord Ouest Océans est une filiale du Groupe Veolia et plus précisément de la branche Veolia Water Technologies. L’activité principale de ses 14 agences est la conception et la réalisation de stations de traitement des eaux pour des clients municipaux et industriels. OTV Nord Ouest Océans propose un service d’ingénierie qui comprend de la recherche, de l’innovation, de la conception et, bien entendu de la réalisation.

Le cadre contractuel et légal est très rigoureux. « Nous nous engageons sur une durée de conception et de réalisation qui peut varier de quelques mois à trois ans. Le retard n’est pas une option et les indemnités journalières sont importantes. Le non-respect des délais entraine des pénalités et met en danger notre modèle économique qui permet de financer nos recherches. Notre position de leader mondial est garantie par l’innovation. Nous devons assurer une qualité de service pour que nos systèmes de production soient toujours hautement disponibles pour l’ensemble de nos collaborateurs », expose Anthony Pétard.

La difficulté est d’assurer un retour rapide aux conditions opérationnelles après un incident. Les agences sont réparties dans toute la France, y compris dans les départements d’outremer. Il n’est pas possible de garantir un RTO uniquement avec des ressources humaines. « Nous avons résolu le problème de l’intervention en remplaçant tous nos serveurs physiques par des machines virtuelles, ce qui permet de remettre en production une VM avec toute sa configuration et ses données sur un site distant », détaille Anthony Pétard.

La virtualisation assure un retour rapide aux conditions opérationnelles après un incident. En revanche, elle n’assure pas avec pérennité la sauvegarde, qui plus est, à distance. « La solution de virtualisation VSphere de VMware intègre un dispositif basique de snapshot pour dupliquer à un instant T toutes les VM exécutées par un hyperviseur. Cependant, il est impératif de sauvegarder les environnements et les données plusieurs fois par jour sur des supports différents et à distance afin de garantir une qualité de service », explique Anthony Pétard. La direction régionale souhaite rapatrier quotidiennement à Rennes toutes les sauvegardes locales de l’ensemble de ses Business Units. Cependant, la taille des snapshots de VMware prohibe tout simplement cette opération. « Le Bottleneck se situe au niveau de la bande passante des réseaux. Pour être suffisant, il faudrait multiplier les débits. En métropole, nos sites sont reliés par des liaisons SDSL qui coûtent déjà plusieurs milliers d’euros pour quelques Mb/s. En outre-mer, nous devrions passer par des liaisons satellites aux tarifs exorbitants. Le challenge réside dans la maîtrise des coûts d’infrastructure et le respect de nos engagements », lance l’IT Manager.

La Solution Veeam

Le Responsable du Département Informatique OTV Nord Ouest Océans assure une veille technologique permanente et travaille régulièrement avec différents partenaires pour trouver des solutions de sauvegarde adéquates. Veeam s’est très rapidement distingué des solutions concurrentes par la double promesse d’accélérer les sauvegardes ainsi que de multiplier par 15 la vitesse de transfert entre les sites. « Nous avons opté pour Veeam car cette solution nous a ouvert la perspective de pouvoir effectuer quotidiennement nos sauvegardes sur site (une à midi, l’autre à minuit). De fait, nous avons toujours des VM prêtes à démarrer en cas de sinistre avec une ancienneté de moins de 12 heures. Nous pouvons également rapatrier ces sauvegardes au siège via de faibles bandes passantes (2Mb/s), sans investissement supplémentaire », se félicite Anthony Pétard, satisfait de pouvoir respecter ses engagements de qualité et de sécurité des données auprès de sa direction régionale.

La gestion du projet a été confiée à Christopher Glémot, Ingénieur, Virtualisation & Stockage, architecte pour les offres Cloud « BaaS & DRaaS » (maitrise d’oeuvre pour ce projet de transformation numérique). Un spécialiste certifié « Veeam Certified Engineer (VMCE) » qui anime le blog technique www.original-network.com. Il a été récompensé par Veeam Software avec le titre de « Veeam Vanguard ». Cette distinction représente la plus haute nomination relative à une communauté technologique composée d’experts internationaux sur Veeam.

Christopher Glémot a conseillé et formé les équipes techniques d’OTV Nord Ouest Océans pour la mise en place et le paramétrage du WAN Accelerator multi-sites. « Le point le plus important dans un projet de sauvegarde est de souligner la stratégie de restauration. « Est-ce que la consistance, la fraicheur et la complétude sont des priorités ? ». L’intégrité est associée à l’exactitude. Une fois sensibilisé, le client devient responsable de la stratégie. Cette approche me pousse souvent à citer la phrase suivante ’si la sauvegarde est importante, la restauration l’est encore plus ! Veeam jouit d’une réputation mondiale pour sa performance, son efficacité et sa simplicité. La solution est avant-gardiste grâce ses nouvelles technologies. J’explique souvent aux clients que dans une situation critique de désastre, d’incident ou encore d’attaque comme les ransomwares, l’objectif est de restaurer rapidement et facilement ses données », indique l’expert Veeam.

Ce dernier connait parfaitement l’environnement informatique d’OTV - Veolia et les attentes d’Anthony Pétard, cela grâce à une confiance mutuelle ainsi qu’à une forte collaboration qui dure depuis 7 ans. Christopher Glémot explique : « Aujourd’hui, les entreprises modernisent leurs infrastructures informatiques tout en faisant face aux nouveaux besoins des utilisateurs toujours désireux d’accéder à leurs données et à leurs applications 24h/24 et 7 jours/7. Il n’y a plus de tolérance pour les temps d’arrêt, ni pour la perte de données. Les sauvegardes traditionnelles ne répondent plus aux exigences de la haute disponibilité. C’est pourquoi, les décideurs comme Anthony souhaitent optimiser leurs SLAs avec un RPO et un RTO proche de zéro », déclare Christopher Glémot.

A l’usage, la solution de Veeam a dépassé les espérances de l’entreprise dans la rapidité de restauration des données. « Restaurer des snapshots entiers de VMware est efficace pour remettre en service des systèmes complets. Cependant, à l’épreuve, nos incidents les plus fréquents sont plutôt la corruption des fichiers simples tels qu’AutoCAD, excel, word. Dans ce contexte, la restauration granulaire de Veeam - au fichier près - est bien plus efficace pour permettre aux ingénieurs de continuer à travailler sans souffrir d’une interruption, d’une coupure qui pourrait durer longtemps et entrainer des pénalités importantes. Veeam est une solution qui participe à minimiser les risques », souligne Anthony Pétard.

Ce dispositif de restauration granulaire, appliqué aux archives stockées au siège régional, présente un intérêt dans le cadre des contraintes légales des marchés publics. Il est plus simple de remonter dans l’historique d’un projet pour retrouver rapidement une pièce juridique. Parmi les avantages, le système de compression et de sauvegardes différentielles permet de conserver sur site les manipulations sans contrainte de temps ou d’espace.

Cette fonctionnalité offre à l’entreprise la possibilité de restaurer des fichiers datant de plusieurs jours ou de plusieurs semaines. « Sans parler de corruption ou d’intégrité de l’information, il est parfois utile pour un ingénieur de repartir d’une étape précédente. Un exemple d’usage de cet historique est de restaurer rapidement des bases de données applicatives. Cette simplicité conforte notre choix technique et permet de répondre aux besoins dans un quotidien stimulé par une reprise d’activité rapide», témoigne l’IT Manager.

L’une des nombreuses fonctionnalités est de pouvoir restaurer des serveurs entiers sur site. C’est ainsi qu’Anthony Pétard met en avant la grande facilité d’usage au travers de Veeam Availability Suite, notamment en expliquant : « En terme de vitesse et de simplicité, la fonction de réplication de Veeam entre un cluster de production et de secours est la plus performante du marché. Les opérations, réalisées en quelques clics, sont contrôlées depuis l’interface applicative. Depuis Rennes, nous visualisons l’ensemble des VMs de la région. Si une agence est victime d’une situation de ‘disaster recovery’, nous pouvons redémarrer les VMs sur un autre site rapidement et facilement », décrit Anthony Pétard. Il précise que l’administration des sauvegardes mobilisait auparavant un technicien minimum deux heures par jour, contre moins de 15 minutes depuis l’adoption de Veeam Availability Suite.

En somme, les principales fonctions de Veeam - la restauration granulaire, la recherche rapide dans un plus grand historique de manipulations, la vitesse d’exécution des processus et la possibilité de basculer dans les plus brefs délais vers un site de secours - permettent à OTV Nord Ouest Océans de ne jamais arrêter son activité. « Grâce à Veeam, nous maximisons la productivité de nos équipes, nous ne dégradons pas la profitabilité des affaires du fait de l’indisponibilité des systèmes et, nous garantissons une qualité de service », conclut Anthony Pétard.

Les Résultats

  • Il n’y a plus de pénalité de retard à imputer du fait de l’indisponibilité des systèmes d’information pour les collaborateurs.
    Grâce au dispositif de sauvegarde différentielle de Veeam Availability Suite, les sauvegardes sont effectuées toutes les 12 heures sur site pour ne rien perdre d’important. Et grâce à la restauration granulaire des fichiers, l’entreprise remet très rapidement en production les documents dont les ingénieurs et les commerciaux ont besoin, ce qui leur permet d’être plus productifs.
  • Les sauvegardes peuvent être rapatriées au siège régional et remises en production sur un autre site sans investissement supplémentaire dans les infrastructures réseaux.
    Grâce à la compression et au système de stockage incrémental de Veeam Availability Suite, les données peuvent transiter sur des lignes SDSL avec une faible bande passante garantissant des performances 15 fois supérieures.
  • L’administration des sauvegardes est passée de plus de deux heures par jour à moins de 15 minutes.
    L’interface d’administration de Veeam Availability Suite permet de superviser toutes les opérations sur chaque site depuis un écran au siège et, ce, avec des accès très simples à toutes les fonctions. Cela permet aux informaticiens d’avoir plus de temps à consacrer à la productivité des utilisateurs.
Groupe Veolia
Please rate how helpful this article was to you:
4.7 out of 5 based on 5 ratings
Thank you for helping us improve!
An error occurred during voting. Please try again later.