Liste complète des cas clients >
Les données juridiques de l’Institut National de Criminalistique et de Criminologie sous bonne garde grâce à Veeam
NICC

Les données juridiques de l’Institut National de Criminalistique et de Criminologie sous bonne garde grâce à Veeam

Nous avions trois exigences principales auxquelles la solution de reprise après sinistre devait répondre : sauvegarde rapide, facilité d’utilisation et restauration instantanée de nos VM. C’est exactement ce qui manquait à notre solution précédente, à savoir les sauvegardes de serveurs physiques sur bandes

Nom de la société:

Fondé en 1972, l’INCC est une institution scientifique fédérale qui dépend du ministère de la Justice. L’INCC fournit des analyses médico-légales et des expertises requises par les enquêtes judiciaires. En outre, l’institut dirige les enquêtes indépendantes en matière de criminologie, commandées par les décideurs politiques.

Secteur:

Government

Challenge:

  • Trouver une solution sur mesure de sauvegarde et de restauration des données du nouvel environnement virtuel.
  • Les outils de surveillance natifs ne fournissaient pas assez d’informations sur l’environnement virtuel.

Résultat:

  • Protection sur mesure de l’environnement virtualisé
  • Sauvegarde et récupération des VM rapide
  • Surveillance étendue, rapports et planification des ressources

À propos de INTO IT:

INTO IT fournit aux entreprises des solutions sur mesure fiables et durables. Grâce à son expertise et son savoir faire, INTO IT satisfait à tous les besoins de ses clients. INTO IT est toujours soucieux de dépasser les espérances et les attentes de ses client, en mettant en avant la qualité et le service au coeur de son travail. Plus d’inforùatins sur : http://www.intoit.be/home/

Le challenge

L’équipe IT de L’Institut National de Criminalistique et de Criminologie (INCC) est responsable du bon fonctionnement de l’infrastructure informatique de l’organisation. Presque chaque application est virtualisée avec VMware vSphere, y compris un système de gestion des documents qui surveille chaque dossier et les matériels et preuves qui y sont liés.

En 2011, l’INCC a commencé son grand chantier de virtualisation. Dans le cadre de ce projet, l’équipe informatique a cherché une solution de sauvegarde et de reprise après sinistre adaptée à l’environnement virtuel pour protéger les machines virtuelles (VM) Windows.

« Nous avons eu trois exigences de base pour notre solution de reprise après sinistre : sauvegarde rapide, facilité d’utilisation et récupération instantanée de nos machines virtuelles. Nous avions ces exigences particulières parce que c’était exactement ce à quoi notre solution précédente faisait défaut. Auparavant, nous faisions de simples mais fastidieuses sauvegardes de nos serveurs sur bande », se rappelle Eric Wante, responsable informatique de l’INCC.

Wante et ses collègues ont travaillé sur ce projet avec INTO IT. Installé à Melle près de Gand, le bureau de conseil high-tech est un Gold ProPartner de Veeam. INTO IT a donc conseillé l’INCC sur la stratégie à adopter et les solutions de virtualisation potentielles. Bart Debbaut, chef d’équipe Systèmes et Sécurité du projet : « Nous avions entendu de bonnes choses à propos de Veeam® Backup & Replication ™ et avons donc décidé de le tester. Le programme est facile à installer et à entretenir, ce qui répond à une des trois exigences fondamentales de l’INCC. En outre, Veeam permet une sauvegarde et aussi une récupération rapide, ce qui satisfait à nos trois exigences. Une solution idéale donc pour l’INCC, et c’est ainsi qu’a commencé notre collaboration ».

La solution Veeam

Veeam Backup & Replication promet une restauration puissante, facile à utiliser et abordable des applications virtualisées et des données pour VMware vSphere et Microsoft Hyper-V. Lorsque, après installation, Wante et ses collègues ont rencontré des problèmes avec la VM dédiée aux e-mails, l’occasion était toute désignée pour que Veeam fasse ses preuves.

« Nous avons utilisé Veeam pour récupérer les VM vers un autre serveur, situé hors de l’environnement de production, et résoudre le problème avec les mails », explique Wante. « Nos 150 utilisateurs n’ont rien remarqué et cela n’a eu aucune incidence sur les travaux en cours. Cette flexibilité est exactement ce dont nous avons besoin. »

Il se réfère à Instant VM Recovery®, qui permet à l’INCC de récupérer en quelques minutes une VM défectueuse directement depuis un fichier de sauvegarde compressé et dédupliqué. Pour restaurer rapidement des fichiers individuels à partir de ses sauvegardes, l’INCC utilise Instant File-Level Recovery. À l’avenir, l’institut installera également Veeam Explorer ™ pour Storage Snapshots pour restaurer des machines virtuelles complètes ou des fichiers individuels directement depuis HP StoreVirtual. Wante et ses collègues voient par ailleurs leurs exigences en matière de reprise après sinistre remplies d’une autre manière, grâce à l’utilisation de Veeam Backup & Replication pour un second environnement virtuel. Chaque heure, ils effectuent la réplication des machines virtuelles entre deux serveurs vSphere. Si un serveur tombe en panne, l’autre prend automatiquement le relais. Un problème éventuel n’aura donc aucun impact sur les utilisateurs.

Wante et ses collègues utilisent également Veeam pour avoir un meilleur aperçu de leur environnement virtuel. Contrairement aux outils de VMware originaux, l’équipe dispose maintenant d’une surveillance et d’alertes en temps réel, d’une planification des capacités et de rapports complets.

« L’INCC dispose d’une meilleure compréhension de son environnement virtuel pour la gestion et la planification des ressources », ajoute Debbaut. « Elle aide l’INCC à suivre les performances et la disponibilité, et à prendre les mesures nécessaires avant que des problèmes réels ne se produisent ».

Wante poursuit : « Veeam agit comme un chien de garde pour notre environnement virtuel. Il nous donne le contrôle sur les machines virtuelles en mettant en évidence des problèmes comme un espace disque faible ou les seuils CPU. »

À l’avenir, l’INCC aura une meilleure compréhension de son environnement virtuel et son infrastructure de sauvegarde, ce qui lui permettra de surveiller les performances et les états des sauvegardes, de détecter les VM non protégées et d’utiliser efficacement les ressources disponibles.

L’équipe informatique a accès à plus de 200 alarmes préréglées et une vaste base de connaissances. « En d’autres termes, toutes les informations dont nous avons besoin pour suivre les incidents dans l’environnement virtuel et fixer et protéger l’investissement de l’INCC par la virtualisation », conclut Wante.

Les résultats

La protection des données adaptée à l’environnement virtualisé
Lorsque l’INCC s’est lancé à la recherche d’un outil de sauvegarde et de restauration adapté à son environnement virtualisé , INTO IT lui a conseillé Veeam parce qu’il répond aux différentes exigences de l’institut : sauvegarde rapide , facilité d’utilisation et restauration rapide.

Sauvegarde et restauration rapides des machines virtuelles
Veeam travaille 40 fois plus vite que les outils de protection des données que l’INCC utilisait précédemment, l’équipe IT sauvegardant alors les machines physiques sur bande. Les VM et les fichiers sont à présent restaurés en quelques minutes plutôt qu’en plusieurs heures.

Surveillance étendue, rapports et planification des ressources
Lorsque les outils ne pouvaient pas fournir d’informations suffisantes, il a été décidé de recourir aux fonctionnalités de surveillance avancées de Veeam, de rapports et de planification des ressources. En ayant une vue d’ensemble de l’environnement virtuel, l’équipe IT peut identifier et résoudre les incidents plus efficacement, avant qu’ils ne deviennent incontrôlables.

Rating: 5 / 5 ( 2 votes cast)

Pourquoi Veeam ?

Essayez maintenant

Comment acheter

Pourquoi choisir les solutions Veeam

Veeam Backup & Replication
gratuite de 30 jours
Licences et achat