J’adore le lancement d’un nouveau Windows Server ! L’innovation qu’il apporte, les possibilités de croissance et de changement, la nouvelle version d’Hyper-V, les nouvelles options de stockage, Ahhhhhhhhhhhhhhhhhh. C’est rafraîchissant.

Avec l’introduction de Windows Server 2012, Microsoft a réorganisé son modèle de licences et de références (c’est perturbant, je sais). Ces changements ont intentionnellement ou involontairement ouvert la voie à l’introduction de Windows Server 2012 Datacenter Edition dans le réseau des petites entreprises. Review the Revoir la fiche technique relative aux licences Windows Server 2012 ici.
J’ai tout de suite remarqué 3 choses :

1. La gestion des licences pour le serveur Standard Edition est maintenant faite par processeur + CAL (licence d’accès client). (De même que pour la version Datacenter Edition)

2. Les droits de virtualisation pour la version Standard sont limités à 2 instances virtuelles par licence Standard. (Datacenter Edition offre un nombre illimité d’instances virtuelles par licence.)

3. La licence Standard Edition est proposée à 882 $ et les licences Datacenter sont proposées à 4 809 $.

À ce stade, j’ai sorti ma fidèle calculatrice et j’ai commencé à faire mes calculs. Je me rends compte que je suis seulement limité par le coût des licences et dans votre réseau, vous devrez mesurer les coûts supplémentaires liés aux processeurs et aux CALs. Cela dit, il semble assez clair que ce qui suit est vrai.

Pour chaque groupe de 2 instances de Windows Server que je souhaite exécuter, j’ai besoin d’une unique licence Standard Edition au prix de 882 $

Si j’ai 10 instances de Windows Server en exécution dans mes VMs, j’aurai besoin de

5 licences Standard x 882 $ = 4 410 $

10 machines virtuelles peuvent être considérées comme peu selon mes critères. Quand nous choisissons d’ajouter la VM n° 11 au réseau, nous aurons besoin d’une licence Standard Server supplémentaire à 882 $, ce qui porte nos coûts de licence à 5 292 $. À ce stade, nous devons nous demander si nous n’aurions pas mieux fait d’acheter simplement une licence Datacenter dès le départ. Dans une perspective de coûts des licences, la réponse semble être un Oui retentissant !

Il y a ici quelques pièges cachés. Par exemple, la machine de classe serveur nécessaire pour accueillir simultanément nos 12 machines virtuelles et plus sera probablement très différente du matériel nécessaire pour exécuter 2 instances virtuelles, et coûtera probablement davantage. C’est un point à considérer.

Si vous y pensez, au fond, il est logique de commencer à examiner les principes de Cloud public/privé pour ce qui est de la conception du réseau. Non seulement pour les grands réseaux, mais aussi les petits. Rembourser les coûts d’acquisition du matériel et des logiciels au moyen de matériels et de services logiciels hébergés semble tout simplement relever du bon sens. En fait, les réseaux de petite taille pourraient réellement mieux tirer parti d’une conception Cloud public/privé que les grands. Windows Server 2012 s’inscrit parfaitement dans l’espace Cloud privé et répond à la nécessité de serveurs et d’options de stockage locales, appelés pools de ressources, et prend aussi en charge l’évolution du besoin en machines virtuelles pour entretenir le côté privé de l’entreprise et la version Datacenter fournit le maximum en matière d’options d’évolutivité pour un coût de licences limité.

Les frais informatiques dans une petite entreprise représentent un pourcentage beaucoup plus élevé du budget de fonctionnement total que dans une grande organisation. Les économies de coûts comptent vraiment ! Minimiser les coûts de licences est important et peut amener même les petites entreprises à la conclusion qu’il est plus économique à long terme d’acheter simplement la version Datacenter Edition de Windows Server 2012.

 

GD Star Rating
loading...
Microsoft Windows Server 2012 Datacenter Edition et la petite entreprise, 5.0 out of 5 based on 2 ratings