Voies Navigables de France choisit Veeam : des données plus vite restaurées, des coûts réduits et le cloud en perspective
Non seulement la solution Veeam nous permet de réduire de façon significative nos coûts de sauvegarde et restauration mais elle combine la simplicité d’utilisation avec des performances et une fiabilité exceptionnelle.
Philippe Sakwinski
Chef de projet
Voies Navigables de France

L’enjeu opérationnel

Le réseau navigable est, en France, un atout national vital qui permet le transport quotidien, en temps et en heure, de millions de tonnes de fret, et soutient tout un éventail d’activités de loisirs et de tourisme à l’impact financier non négligeable. VNF fournit un service public essentiel à l’égard de ces différents usagers.

Comme toute organisation aujourd’hui, VNF s’appuie sur les nouvelles technologies pour garantir le bon déroulement de ses opérations. Mais il s’est avéré que la répartition des serveurs et unités de stockage en plusieurs lieux, et leur protection par plusieurs solutions de sauvegarde et restauration dont Commvault, Rubrik et Tina, coûtaient cher et créaient de la complexité sans être pour autant efficaces.

Philippe Sakwinski, chef de projet chez Voies Navigables de France, commente : « Notre mission est d’abord et avant tout d’être au service des usagers des voies d’eau. Gérer toutes ces technologies de sauvegarde d’un lieu à un autre pesait sur nos ressources et nous éloignait de notre mission. C’était trop complexe et la formation nous coûtait cher. Pire que tout, nous n’étions pas certains de pouvoir restaurer rapidement et de façon sûre les données et les machines VM à partir des sauvegardes. »

VNF a entrepris de se doter d’une seule technologie pour tous ses besoins de sauvegarde et restauration. Cette démarche entre dans le cadre plus large de la centralisation de son infrastructure à travers la mise en place d’un seul data center.

« Nous devions notamment protéger les données de Microsoft Office 365 pour nos 4500 utilisateurs », souligne Philippe Sakwinski. « Nous voulions une seule et unique solution de protection, à la fois sur site et sur le cloud, qui soit 100 % compatible avec l’existant. Nous devions aussi impérativement progresser en fiabilité et automatisation. Avec notre équipe IT, nous devons nous concentrer sur les nouveaux projets et les activités opérationnelles. Nous ne pouvons pas nous permettre de passer du temps à gérer la technologie. »

La solution Veeam

VNF a passé en revue toutes ses solutions de sauvegarde et restauration, et sollicité Gartner et AXIANS, son intégrateur habituel.

« Nous avions déjà mis en œuvre Veeam® Backup & Replication™ dans notre data center et plusieurs bureaux régionaux, convaincus par la réputation de la société et la compatibilité de la solution avec nos plateformes de virtualisation HyperV et VMware », poursuit Philippe Sakwinski.

« La solution Veeam nous convenait parfaitement et nos partenaires s’accordaient sur ce choix qu’ils considéraient comme optimal pour standardiser notre sauvegarde et restauration. »

« Le nombre important de grandes entreprises qui font confiance à Veeam est également de nature à nous rassurer quant à notre investissement dans une technologie robuste et capable de répondre à nos besoins au fur et à mesure de leur évolution », ajoute-t-il.

VNF a rationalisé son parc de licences avec la Licence Universelle Veeam (Veeam Universal License), basée sur un principe simple : « une machine, une licence ». Une approche qui facilitera la portabilité des licences sur site et sur le cloud. En choisissant Veeam, VNF a aussi accès à la solution approuvée par Microsoft, Veeam Backup for Microsoft Office 365.

« Notre objectif était ‘’Une stratégie, un outil, une façon de travailler’’ », note Philippe Sakwinski. « Veeam nous apporte tout ce dont nous avons besoin pour sauvegarder la totalité de notre infrastructure, aussi bien aujourd’hui que demain avec le cloud. Non seulement la solution Veeam nous permet de réduire de façon significative nos coûts de sauvegarde et restauration mais elle combine la simplicité d’utilisation avec des performances et une fiabilité exceptionnelle. »

Après une mise en œuvre sans heurts par AXIANS, VNF protège avec Veeam 230 machines virtuelles et 110 To de données dans son data center. Résultat, les sauvegardes sont plus rapides et totalement fiables, ce qui permet à VNF d’honorer ses engagements de services (SLA) en matière d’objectifs de temps de reprise (RPO) et de durée maximum d’interruption (RTO).

« Avant de nous lancer dans la standardisation avec Veeam, nous utilisions plusieurs solutions comme Rubrik et Commvault. La sauvegarde était compliquée et la restauration quasiment impossible », constate Philippe Sakwinski. « Tout est facile à présent. Le Virtual Lab permet de s’assurer que nous pourrons restaurer parfaitement nos données et nos machines virtuelles, c’est un facteur de confiance. Nous ne pouvons pas quantifier les bénéfices pour la bonne raison que nous ne pouvions rien mesurer avant, mais il est certain que nous économisons beaucoup de temps et d’efforts. »

« Il y a un autre avantage lié à une meilleure organisation et à un meilleur contrôle des sauvegardes », dit-il. « Il s’agit du respect de la RGPD. Nous savons exactement où se trouvent les données importantes, il sera facile de les retrouver en cas d’audit. »

Au-delà de la protection des données et des systèmes clés devenue beaucoup plus fiable, la solution Veeam a permis de faire progresser les niveaux de service aux utilisateurs internes. En effet, l’équipe IT peut fournir des délais précis et satisfaire avec certitude les demandes de restauration de fichiers et autres données. De plus, VNF dispose avec Veeam ONE™ d’un outil puissant de supervision et de reporting qui apporte toute la visibilité nécessaire et facilite le contrôle.

Pour ses premiers pas vers le cloud, VNF utilise Veeam comme solution de migration en sauvegardant ses serveurs en région puis en les restaurant sous forme de machines virtuelles dans son data center de Béthune (Pas-deCalais). Cette méthode qui a l’avantage de limiter les risques, de faire gagner du temps et qui nécessite moins d’efforts, marchera tout aussi bien quand il s’agira de faire migrer les serveurs virtualisés vers le cloud.

« Notre ambition est de faire migrer nos systèmes de production vers le cloud pour profiter de la flexibilité, de l’évolutivité et de la vitesse de déploiement de ce type de service », confie Philippe Sakwinski. « Adopter le cloud nous évitera de trop nous focaliser sur la pile technologique pour nous concentrer sur le service à nos agents. La priorité est de centraliser et rationaliser l’infrastructure existante, ce que Veeam nous permet de faire rapidement, facilement et sans risque. »

Les résultats

  • Améliore de façon significative la fiabilité et la vitesse de sauvegarde et restauration, ce qui contribue à la résilience de l’activité : La solution automatise et accélère les sauvegardes, simplifie et sécurise la restauration. VNF peut mieux concourir à la performance des usagers.
  • Réduit les coûts de licence tout en apportant de la flexibilité et en permettant d’y voir plus clair : La Licence Universelle Veeam rend les besoins et les coûts beaucoup plus faciles à appréhender. La centralisation, la rationalisation, l’automatisation et la simplification se combinent pour rendre la sauvegarde et la restauration moins coûteuses en temps et en argent.
  • Accède à un outil dont la puissance favorise la migration rapide et sans risque des serveurs sur le cloud : « Quel meilleur moyen pour virtualiser des serveurs que de les sauvegarder avec Veeam, puis de demander à Veeam de les restaurer sous forme de machines virtuelles ? » s’interroge Philippe SAKWINSKI. « La même approche fonctionne parfaitement pour basculer des systèmes existants sur le cloud. Cette flexibilité est une des raisons pour lesquelles nous avons choisi Veeam. »

Entreprise :


Voies navigables de France (VNF) est l’opérateur national de l’ambition fluviale. Seul établissement agissant sur tout le territoire français, il est au cœur de l’écosystème du fluvial dont il assure la gestion. A ce titre, VNF est un acteur central dans la promotion et le fonctionnement de la voie d’eau. L’établissement assure 3 grandes missions au service de la société. Il concourt à : la promotion de la logistique fluviale, l’aménagement du territoire et au développement touristique ainsi qu’à la gestion globale de l’eau sur les 6700 km dont l’établissement a la responsabilité. De nombreux secteurs — industrie, logistique, loisirs, agriculture, tourisme, hydroélectricité — bénéficient de son concours.

Défi :


Pour toujours améliorer l’efficacité de ses 4500 collaborateurs, VNF protège ses applications et données clés de toute interruption de service imprévue, perte ou corruption, en organisant la sauvegarde de ses serveurs et de ses capacités de stockage. Mais la multiplication des solutions de sauvegarde et de restauration en divers lieux — avec plus ou moins de succès — a fini par coûter cher et devenir trop complexe. L’opérateur a décidé d’améliorer, de centraliser et de rationaliser ses moyens de protection.

Résultats :

  • Améliore de façon significative la fiabilité et la vitesse de sauvegarde et restauration, ce qui contribue à la résilience de l’activité.
  • Réduit les coûts de licence tout en apportant de la flexibilité et en permettant d’y voir plus clair.
  • Accède à un outil dont la puissance favorise la migration rapide et sans risque des serveurs sur le cloud.