Lire la série complète :

CH1 — Tendance ou réalité ?
CH2 — Pourquoi et comment protéger un SGBD NoSQL, protection NoSQL par l’exemple avec Apache CASSANDRA
CH3 — Et maintenant on restaure

 

Ce n’est pas tout de protéger notre base de données! Il faut pouvoir restaurer simplement la sauvegarde. Pour illustrer ce dernier point, nous vous proposons de restaurer une donnée applicative avec la fonctionnalité Universal Application-Item Recovery de Veeam Backup & Replication. Avec ce mode de restauration, il sera possible de restaurer un élément ou la totalité du snapshot de la base de données depuis une sauvegarde Veeam.

Introduction U-AIR

Universal Application-Item Recovery (U-AIR), est une fonctionnalité de restauration granulaire pour toute application virtualisée, qui permet d’automatiser le process de restauration avec le provisionnement et démarrage de l’application depuis l’archive de sauvegarde.

Pour fonctionner U-AIR s’appuie sur les composants et technologies Veeam suivants :

  • Virtual Lab & SureBackup Job pour la mise à disposition depuis la sauvegarde ;
  • L’entreprise Manager pour réaliser les demandes de restauration et piloter le provisionnement de l’environnement à restaurer.

Du SQL vers le NoSQL

Workflow Universal Application-Item Recovery:

  1. Une demande de restauration via l’assistant U-AIR est réalisée par l’utilisateur
  2. La requête est soumise à validation depuis l’Enterprise Manager à l’administrateur de sauvegarde et au serveur de sauvegarde
  3. Après validation de l’administrateur de sauvegarde, un Virtual Lab est provisionné sur l’infrastructure virtuelle présentant la ressource à restaurer
  4. L’utilisateur est notifié que l’environnement est disponible pour procéder à la restauration de son application.
  5. L’utilisateur peut accéder au Virtual Lab pour la restauration.

Restauration depuis un snapshot de la base de données avec U-AIR

Dans notre cas, le principe de restauration consiste à démarrer le point de sauvegarde voulue avec l’explorer U-AIR pour accéder à la donnée (ou au snapshot applicatif) que l’on souhaite restaurer. Après le démarrage de notre environnement de sauvegarde, nous pourrons restaurer les données souhaitées directement depuis un accès réseau à l’archive de sauvegarde.

  1. Démarrer le wizard U-AIR depuis le menu Backup > Application Item.

Du SQL vers le NoSQL

Restauration avec U-AIR

  1. Compléter la demande de création du Virtual Lab. en suivant le wizard suivant :

Du SQL vers le NoSQL

Restauration avec U-AIR – Wizard de configuration

Le paramètre « durée » permet de renseigner la durée estimée pour la restauration, à l’issue du temps renseigné par le Virtual Lab. Il sera éteint puis supprimé automatiquement de l’infrastructure virtuelle.

  1. Pour finaliser la demande de restauration, un administrateur de sauvegarde doit approuver la demande de restauration. Cette approbation est réalisée depuis l’Enterprise Manager.

Du SQL vers le NoSQL

Restauration avec U-AIR – Approbation de la demande de restauration

  1. Une fois la demande approuvée et finalisée, le Virtual Lab est automatiquement provisionné dans l’infrastructure virtuelle.

Du SQL vers le NoSQL

Restauration avec U-AIR – Log et paramètre de connexion à l’environnement isolé

Ci-dessus, les logs du provisionnement et les paramètres de connexion au réseau isolé

  • Adresse IP dMasquerading de la VM dans le Virtual Lab.

A l’issue de cette première phase et une fois l’environnement mis à disposition de l’utilisateur pour la restauration :

  1. Nous pouvons vérifier que les accès au réseau isolé Veeam (Virtual Lab) sont configurés dans la table de routage de notre VM en production. Dans le cas contraire, il sera nécessaire d’ajouter une route statique pour se connecter à la VM dans le réseau isolé.

Du SQL vers le NoSQL

Restauration avec U-AIR - Ajout d’une route statique pour OS Linux

La VM de sauvegarde est maintenant accessible depuis la VM de production et nous allons pouvoir procéder à la restauration depuis le snapshot applicatif du moteur Cassandra.

  1. Depuis l’environnement disponible et accessible depuis la VM de production. Il suffit de restaurer les données du snapshot sauvegardé avec une copie des données à l’aide de SCP depuis notre VM de production.

Du SQL vers le NoSQL

Restauration avec U-AIR – Copie SCP des données sur la VM de production

Une fois les données copiées, donc restaurées sur la production dans le répertoire backup de la base de données, il suffira d’appliquer les procédures de restauration avec les outils natifs de Cassandra, en l’occurrence Nodetool et son paramètre repair et procéder au redémarrage de votre environnement  Cassandra.

Pour en savoir plus sur l’outil Nodetool.

Dans notre exemple, nous avons restauré les données dans le répertoire backup de la table (drone) de la base de données starwars.

Le mot de la fin

Pour conclure cette série d’articles à travers laquelle nous avons pu aborder l’intérêt de ces nouveaux SGBDs issus de la transformation digitale et de ses enjeux, il est important dans ce nouveau contexte de pourvoir sécuriser les données mais pas uniquement. L’enjeu principal restera de pouvoir restaurer cette donnée rapidement, simplement et n’importe où, quelles que soient les contraintes afin de diminuer les temps d’indisponibilité. Même avec une architecture de type « informatique distribuée » et hautement disponible, il sera important de maintenir une stratégie de sauvegarde pour ces environnements NoSQL.

Avec Veeam et ses technologies, en s’interfaçant simplement avec les outils natifs de l’application, nous pouvons simplifier les process de sauvegarde et de restauration afin d’assurer une protection à chaud et consistante  de ce nouveau type de SGDB.

GD Star Rating
loading...

Veeam Availability Suite — Téléchargez une version d’évaluation gratuite limitée à 30 jours

TÉLÉCHARGER MAINTENANT