Comment créer un cluster de basculement dans Windows Server 2019

Cet article présente brièvement la création d’un cluster de basculement Windows (Windows Failover Cluster ou WFC) avec Windows Server 2019 ou 2016. Le résultat est un cluster de deux nœuds avec un disque partagé et une ressource de calcul pour le cluster (objet ordinateur dans Active Directory).

Préparation

Peu importe que vous utilisiez des machines physiques ou virtuelles. Assurez-vous simplement que la technologie choisie est adaptée aux clusters Windows. Avant de commencer, vérifiez si les conditions préalables suivantes sont satisfaites.

Vous disposez de deux machines Windows 2019 avec les dernières mises à jour installées. Ces machines possèdent au moins deux interfaces réseau : une pour le trafic de production et l’autre pour le trafic du cluster. Mon exemple comporte trois interfaces réseau (une supplémentaire pour le trafic iSCSI). Je préfère les adresses IP statiques, mais vous pouvez aussi utiliser le protocole DHCP.

Joignez les deux serveurs à votre domaine Microsoft Active Directory et assurez-vous qu’ils voient tous les deux le périphérique de stockage partagé disponible dans Gestion des disques. Ne connectez pas encore le disque.

Avant de commencer, il faut ajouter la fonctionnalité de clustering avec basculement (Gestionnaire de serveur > Ajouter des rôles et des fonctionnalités).

Vous allez devoir redémarrer votre serveur. Une autre solution consiste à utiliser la commande PowerShell suivante :

Install-WindowsFeature -Name Failover-Clustering –IncludeManagementTools

À l’issue de l’installation, le Gestionnaire du cluster de basculement s’affiche dans le menu Démarrer des Outils d’administration Windows.

Une fois la fonctionnalité Failover-Clustering installée, vous pouvez connecter le disque partagé et le formater sur l’un des serveurs. Ne modifiez rien sur le second serveur : son disque doit rester déconnecté.

Une fois actualisée, la fenêtre Gestion des disques se présente comme ceci :

Serveur 1 Gestion des disques (état du disque : connecté)

Serveur 2 Gestion des disques (état du disque : déconnecté)

Vérification de la disponibilité du cluster de basculement

Avant de créer le cluster, il faut s’assurer que tout est en place. Démarrez le Gestionnaire du cluster de basculement depuis le menu Démarrer, faites défiler vers le bas jusqu’à la section Administration et cliquez sur Validez la configuration.

Sélectionnez les deux serveurs à valider.

Exécutez tous les tests. Une description des solutions prises en charge par Microsoft s’affiche.

Après avoir vérifié que tous les tests applicables ont abouti, vous pouvez créer le cluster en cochant la case Créer le cluster maintenant en utilisant les nœuds validés, ou bien vous pouvez choisir de le faire ultérieurement. En cas d’erreur ou d’avertissement, reportez-vous au rapport détaillé en cliquant sur Afficher le rapport.

Création du cluster de basculement

Si vous choisissez de créer le cluster en cliquant sur Créer le cluster dans le Gestionnaire du cluster de basculement, vous serez de nouveau invité à sélectionner les nœuds. Si vous avez coché la case Créer le cluster maintenant en utilisant les nœuds validés dans l’assistant de validation du cluster, vous sauterez cette étape. Prochaine étape déterminante : la création du point d’accès pour l’administration du cluster. Il s’agit de l’objet virtuel avec lequel les clients communiqueront ultérieurement. C’est un objet ordinateur dans Active Directory.

L’assistant demande de spécifier le Nom du cluster et la configuration de l’adresse IP.

Dernière étape : confirmez tous les paramètres et patientez pendant la création du cluster.

Par défaut, l’assistant ajoute automatiquement le disque partagé dans le cluster. Si vous ne l’avez pas encore configuré, vous pourrez le faire ultérieurement.

Un nouvel objet ordinateur Active Directory nommé WFC2019 s’affiche maintenant.

Vous pouvez exécuter un ping sur le nouvel ordinateur pour vérifier s’il est connecté (si le pare-feu Windows le permet).

Une autre solution consiste à créer le cluster avec PowerShell. Pour ajouter automatiquement la totalité du stockage disponible :

New-Cluster -Name WFC2019 -Node SRV2019-WFC1, SRV2019-WFC2 -StaticAddress 172.21.237.32

Le résultat s’affiche dans le Gestionnaire du cluster de basculement, dans les sections Nœuds et Stockage > Disques.

L’illustration montre que le disque est actuellement utilisé en tant que quorum. Comme nous voulons l’utiliser pour les données, il faut configurer manuellement ce quorum. Dans le menu contextuel du cluster, choisissez Autres actions > Configurer les paramètres de quorum du cluster.

À présent, nous devons sélectionner manuellement le témoin du quorum.

Le cluster utilise actuellement le disque configuré précédemment comme témoin. Il existe d’autres possibilités : le témoin de partage de fichiers ou un compte de stockage Azure utilisé comme témoin, par exemple. Dans cet exemple, nous allons utiliser le témoin de partage de fichiers. Vous trouverez la procédure détaillée étape par étape sur le site Web de Microsoft. Pour un fonctionnement optimal, je recommande toujours de configurer un témoin de quorum. Enfin, le dernier paramètre ne concerne pas véritablement la production.

Il s’agit simplement de spécifier le chemin avant de mettre fin à l’assistant.

Le disque partagé est maintenant prêt à être utilisé pour les données.

Félicitations, vous venez de configurer un cluster de basculement Microsoft avec un disque partagé.

Prochaines étapes et sauvegarde

L’une des étapes suivantes consisterait à ajouter un rôle au cluster, ce qui sort du cadre de cet article. Dès lors que le cluster contient des données, il convient de réfléchir à une solution de sauvegarde. Veeam Agent for Microsoft Windows peut sauvegarder les clusters de basculement Windows avec disques partagés. Nous recommandons aussi de sauvegarder le « système complet » du cluster, c’est-à-dire également le système d’exploitation de ses membres. De cette manière, si un nœud du cluster est en panne, la restauration sera plus rapide, car vous ne devrez pas rechercher les drivers, etc.

Plus d’informations :

V11

Eliminate Data Loss
Eliminate Ransomware

#1 Backup and Recovery

Start free trial