https://login.veeam.com/fr/oauth?client_id=nXojRrypJ8&redirect_uri=https%3A%2F%2Fwww.veeam.com%2Fservices%2Fauthentication%2Fredirect_url&response_type=code&scope=profile&state=eyJmaW5hbFJlZGlyZWN0TG9jYXRpb24iOiJodHRwczovL3d3dy52ZWVhbS5jb20vZnIvbmV3cy9sZXMtYmVuZWZpY2VzLXJlZWxzLWRlLWxhLXZpcnR1YWxpc2F0aW9uLXBvdXItbGEtcHJvdGVjdGlvbi1kZS1kb25uZWVzLXNvbnQtZW5jb3JlLW1hbC1wZXJjdXMtZGVzLWVudHJlcHJpc2VzLmh0bWwiLCJoYXNoIjoiZGYyNGI3NmUtYzk5ZC00ZDE0LTk2N2ItNTdiNTJmOWNjODIyIn0
+33 (805) 080 476 | 08:00 - 18:00 CET
FR

LES BÉNÉFICES RÉELS DE LA VIRTUALISATION POUR LA PROTECTION DE DONNÉES SONT ENCORE MAL PERCUS DES ENTREPRISES

Une nouvelle étude révèle que la restauration d’une machine dure encore environ cinq heures ; les échecs de restauration sont courants et coûtent aux entreprises en moyenne 400 000$ par an

 

Paris, le 27 septembre 2010 – Veeam Software, fournisseur de solutions innovantes pour la protection des données, plan de reprise d’activité, et l’administration des centres de données virtuels VMware, annonce les résultats préliminaires de son premier rapport annuel relatif à l’impact de la virtualisation sur les stratégies de protection des données.  Alors que la virtualisation réduit le coût des infrastructures IT et en améliore la productivité, l’étude réalisée auprès de 500 entreprises démontre que de tels progrès n’ont pas été accomplis sur la protection des données. Parmi les résultats de l’étude:

  • Même si une machine virtuelle (VM) peut être conçue et déployée en quelques minutes, réaliser une restauration complète d’une sauvegarde de VM prend environ cinq heures.
  • Avec les outils appropriés, près de la moitié des restaurations complètes de serveurs pourraient être éliminées. Actuellement, 47 % de restaurations complètes sont effectuées pour ne récupérer qu’un seul fichier ou composant d’une application.
  • Presque deux tiers (63%) des entreprises rencontrent chaque mois des problèmes lorsqu’elles essaient de restaurer un serveur, et les restaurations défectueuses coûtent en moyenne aux entreprises plus de 400 000$ par an. Par ailleurs, chaque année seulement 2% de toutes les sauvegardes de serveurs et machines virtuelles sont testées sur leur « restaurabilité ».

« Les directeurs informatiques citent souvent la protection des données comme l’une des premières raisons de virtualiser, pourtant ce potentiel technologique énorme n’est pas exploité actuellement par les entreprises, » explique Ratmir Timashev, président et CEO de Veeam Software. « Par exemple, il est clairement entendu que la virtualisation réduit l’encombrement des serveurs physiques au sein des espaces de plan de reprise d’activités hors-site. Cependant, la virtualisation peut aussi améliorer la protection de données traditionnelles avec des moyens plus substantiels que le monde physique ne permet pas. Ou encore, la restauration de VM instantanée permet de réduire le temps de restauration de plusieurs heures en minutes. Il est également possible de restaurer des fichiers individuels ou composants applicatifs sans restaurer la machine complète. Enfin, les entreprises peuvent éliminer les risques inutiles liés aux sauvegardes défectueuses en vérifiant automatiquement la « restaurabilité » de chaque sauvegarde. » Selon l’étude, 63% des entreprises rencontrent des problèmes chaque mois en tentant de restaurer un serveur.  La vérification de la qualité des sauvegardes aide à éliminer ce problème ; pourtant seulement 2% de toutes les sauvegardes sont testées manuellement, et ces tests sont effectués en moyenne une fois tous les deux mois, laissant les entreprises pendant plus de 60 jours avec des sauvegardes de mauvaise qualité. Les personnes interrogées disent que tester la « restaurabilité» d’une seule sauvegarde prend environ 13 heures aux équipes informatiques. En fait, le manque de ressources humaines est la raison majeure (61%) pour laquelle les départements informatiques ne testent pas la qualité de plus nombreuses sauvegardes. De telles problématiques sont mises en évidence dans le rapport à venir de Veeam. Cette étude examine les évolutions des stratégies de protection des données des entreprises. Le rapport complet sera disponible par téléchargement en octobre prochain. Pour le recevoir, il suffit de s’inscrire à : www.veeam.com/survey. Les entreprises ont régulièrement besoin de restaurer des serveurs et des données. La défaillance matérielle en est la raison la plus courante (68% des entreprises l’ont expérimenté au cours de l’année passée), suivie de près par un problème informatique d’ordre général tel qu’un problème de configuration (63%). Vient ensuite l’erreur d’un utilisateur ou d’un opérateur (56%) lorsqu’un fichier est effacé accidentellement. Selon Ratmir Timashev, « Les directeurs informatiques projettent de faire passer la virtualisation de 42% à 63% de leur infrastructure de serveurs au cours des deux prochaines années. Les entreprises se retrouvent donc en bien meilleure position pour résoudre leurs problèmes de protection des données. Par exemple, en utilisant les outils appropriés à la virtualisation, il est non seulement plus facile de tester la restaurabilité, mais il est désormais possible de restaurer des objets individuels de n’importe quelle application, ce qui sauve la mise des utilisateurs et administrateurs. »  A propos de l’étude Vanson Bourne, cabinet de conseil en marketing spécialisé sur l’étude des technologies, a enquêté auprès de 500 directeurs informatiques d’entreprises aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France, qui emploient plus de 1000 personnes. Pour demander une copie du rapport complet dès sa disponibilité : www.veeam.com/survey. A propos de Veeam Software Partenaire Premier du programme VMware Technology Alliance Partner et membre du programme VMware Ready Management Partner, Veeam Software fournit des logiciels innovants d’administration des infrastructures VMware vSphere 4 et Virtual Infrastructure 3. Veeam vPower™ assure une protection des données avancée et optimisée grâce à la virtualisation. Sur cette technologie repose Veeam Backup & Replication™, solution N°1 de sauvegarde et de réplication pour VMware. Veeam ONE™ permet en une solution unique de gérer les performances, les configurations et l’utilisation des environnements VMware et inclut :Veeam Reporter pour la planification des ressources, la gestion des changements, l’édition de rapports et la répartition des coûts ; Veeam Business View™ pour catégoriser l’environnement VMware selon l’axe métier; et un choix d’options de monitoring  qui comprend nworks Management Pack™ pour Microsoft System Center, le nworks Smart Plug-in™ pour HP Operations Manager, et Veeam Monitor™. Pour de plus amples informations à propos de Veeam Software : www.veeam.com. Réseaux sociaux de Veeam: Twitter: http://twitter.com/veeam LinkedIn: http://www.linkedin.com/groups?gid=1624687 Facebook: http://www.facebook.com/VeeamSoftware Contact Presse: Sylvie JOLLY Océane Communication sjolly@oceanecom.com +33(0)6 80 36 85 40