Le cloud public reste un sujet d’actualité. De nombreuses entreprises IT du monde entier exécutent déjà leurs charges de travail de production dans le cloud public ou explorent cette possibilité. Cette tendance ne fera que s’accentuer et de plus en plus de charges de travail seront rendues disponibles au moyen des clouds publics.

Chacun peut voir pourquoi exécuter des charges de travail dans le cloud public est intéressant pour les grandes entreprises, à la fois en matière de coût et d’administration. Aujourd’hui, cependant, l’adoption du cloud public pour les charges de travail de production reste encore limitée en raison des peurs liées à la disponibilité. Vous trouver dans l’incapacité de sauvegarder vos instances de serveur dans de tels clouds signifie un énorme risque de perturbation de l’activité. Bien qu’il existe maintenant des solutions potentielles, elles restent difficiles à mettre en œuvre, onéreuses ou excessivement gourmandes en ressources de personnel IT.

Alors que Veeam offre déjà un agent de sauvegarde pour Microsoft Windows avec Veeam Endpoint Backup FREE, la vérité sur les clouds publics est que la majorité des charges s’exécutent sous Linux.

Apporter la disponibilité aux serveurs Linux n’est pas une mince affaire. Il existe de nombreuses solutions gratuites qui utilisent des scripts et des fonctionnalités natives, mais elles nécessitent aussi beaucoup de travail. Les administrateurs Linux ne voient aucun inconvénient à retrousser leurs manches et accomplir le travail. Cependant, tout ce travail signifie que le coût total de possession (CTP) peut s’avérer très élevé. Et cela signifie aussi que les fonctionnalités essentielles à la fourniture des objectifs de temps de restauration (RTOs) et des délais optimaux de reprise d’activité (RPOs) sont tout simplement indisponibles. Enfin, que se passe-t-il quand votre administrateur Linux quitte l’entreprise ? Comment la prise en charge de cette solution peut-elle se poursuivre ?

Bien que les solutions payantes apportent une réponse à ces problèmes, la plupart d’entre elles s’avèrent hautement complexes et coûteuses. En conséquence, un grand nombre de charges restent sans protection.

Il était évident pour Veeam qu’il existe un véritable besoin en ce qui concerne Veeam Backup for Linux.

Veeam Backup for Linux

Veeam Software, qui offre déjà des solutions d’interaction avec les clouds publics telles que Veeam FastSCP for Microsoft Azure, a maintenant le plaisir d’annoncer Veeam Backup for Linux!

Veeam Backup for Linux est un agent de sauvegarde simple et gratuit destiné aux serveurs Linux. Il est conçu pour vous apporter toutes les fonctionnalités dont vous avez besoin pour assurer la disponibilité de vos instances cloud individuelles Linux ou de vos serveurs physiques locaux Linux.

Solution

Veeam Backup for Linux est une solution à base d’agent s’exécutant à l’intérieur du guest OS (système d’exploitation).

La solution de Veeam prend en charge les sauvegardes incrémentielles au moyen d’un pilote de suivi des blocs modifiés (CBT) propriétaire. Et bien qu’entièrement compatible avec LVM (Logical Volume Manager), Veeam ne tire pas parti des snapshots LVM. Au lieu de cela, il a implémenté un générateur de snapshots de volume propriétaire qui ne souffre pas des limitations des snapshots LVM. Cela permet à Veeam de prendre des snapshots au niveau des blocs sur une vaste gamme de systèmes de fichiers tout en stockant les données des snapshots sur les périphériques de stockage désignés, au lieu de le faire sur le volume même que vous êtes en train de sauvegarder ! Et le plus important, c’est que la solution peut prendre un snapshot cohérent du stockage du serveur en utilisant seulement les fonctionnalités intégrées de Veeam Backup for Linux.

Du point de vue de la distribution, Veeam Backup for Linux prendra en charge la plupart des distributions Debian et Red Hat directement dans la v1 (le nombre exact de distributions compatibles sera annoncé à l’approche du lancement). Rassurez-vous, Veeam œuvre pour étendre rapidement les fonctionnalités dans les prochaines mises à jour d’après vos commentaires:

  • La configuration permettra des options de sauvegarde comprises entre le serveur entier et le niveau fichier en passant par le niveau volume. Cela vous donnera la capacité de restaurer des fichiers ou volumes spécifiques sur votre serveur, ou même le serveur entier en mode «bare-metal».
  • Les administrateurs pourront aussi utiliser des scripts pre-freeze et post-freeze pour préparer les charges de leur serveur à la sauvegarde et s’assurer que tout se trouve dans un état cohérent au niveau des applications.
  • Les options d’administration disponibles comprendront une interface utilisateur de type Web, une interface de ligne de commande et des fichiers de configuration. Pour ceux qui aiment travailler avec la ligne de commande, Veeam a créé une interface de console minimaliste mais informative qui fournit des informations accessibles et en temps réel sur la progression des tâches et sur les performances.

Veeam Backup for Linux - a web-based GUI, command-line interface

Remarque : L’interface utilisateur n’est pas encore finalisée et reste sujette à modifications.

Les dépendances sont gardées au minimum pour s’assurer que l’installation s’effectuera de la manière la plus transparente possible pour la plupart des configurations.

Veeam Backup for Linux est livré avec SQLite, un moteur de base de données local léger destiné à stocker les paramètres des tâches, les statistiques et plus encore. Ne vous inquiétez pas. SQLite présente un encombrement minimal et ne consommera pas les ressources de votre serveur. Beaucoup d’entre vous savent que Firefox utilise également SQLite en tant que moteur de base de données interne.

Restauration

La sauvegarde n’est rien sans la restauration. Nous le disons souvent et nous le répéterons probablement encore plus dans l’avenir. Après tout, pourquoi sauvegarder vos données si vous ne pouvez pas les restaurer ? Veeam Backup for Linux prendra en charge la restauration au niveau fichier, la restauration au niveau volume et la restauration «bare-metal» grâce à l’utilisation d’un support de restauration fourni par Veeam. Résultat ? C’est tout ce qu’il vous faut pour savoir que vous pouvez retrouver l’accès à vos données perdues aussi rapidement que possible.

Intégration

Veeam Backup for Linux est une solution gratuite, mais si vous possédez Veeam Availability Suite ou Veeam Backup & Replication, vous pourrez utiliser vos cibles Veeam existantes en tant que cibles de sauvegarde ! Cela vous permettra d’effectuer une supervision et une administration de base de toutes les tâches de sauvegarde entrantes, de recevoir des notifications par e-mail sur l’état de la sauvegarde, de chiffrer vos fichiers de sauvegarde, de les archiver sur bande ou de les copier vers le cloud pour protection hors site.

Cette intégration signifie aussi que vous pourrez tirer parti de toutes les fonctionnalités standard de Veeam Backup & Replication pour vos restaurations granulaires, de manière similaire à celles de Veeam Endpoint Backup FREE.

Conclusion

La sauvegarde et la restauration d’instances cloud et de serveurs physiques Linux ne sont pas des tâches faciles. Dans de nombreux cas, les données ne sont pas protégées comme il faut, ce qui constitue un frein à l’adoption du cloud pour beaucoup d’entreprises. Avec Veeam Backup for Linux, dont la disponibilité est prévue pour le début de l’année 2016, Veeam vous offre un agent de sauvegarde simple et gratuit qui protège vos serveurs Linux où qu’ils se trouvent. Vous bénéficierez aussi d’options de restauration flexibles, y compris la restauration « bare-metal » et d’une intégration optionnelle à Veeam Backup & Replication pour encore plus de fonctionnalités.

Une version bêta fermée de Veeam Backup for Linux sera disponible au début de l’année 2016 par ordre de demande. Inscrivez-vous pour recevoir le code bêta de Veeam Backup for Linux.

GD Star Rating
loading...